Nos articles

Foulards, malas, voyages et autres

Le mala dans la tradition bouddhiste

Le mala, ou le japamala, est en Asie un rosaire utilisé par les bouddhistes et les hindous dans leurs pratiques et récitations de mantra. Ils conservent le mala près d'eux pendant leur méditation et l'utilisent pour effectuer des offrandes symboliques.  

La forme de mala actuellement le plus connu est le mala hindou, devenu à la mode dans les dernières années avec la croissance du yoga et des médecines douces dites énergétiques. 

La différence entre les malas hindous et bouddhistes, est que les billes de ce dernier sont simplement enfilées sur une corde et non fixées donc peuvent glisser librement le long de celle-ci.  Les billes du mala hindou sont attachés à la corde par une série de noeuds. Si la corde est rompue, la plupart des billes demeurent en place, ce qui n’est pas le cas avec le mala bouddhiste. 

En occident le malas hindou est souvent vendu comme ornement thérapeutique, tandis que le mala bouddhiste n’est pas destiné à être porté, même si certains pratiquants choisissent de le faire. 

Beaucoup de bouddhistes (dans la tradition vajrayana ou tibétaine) ont au moins deux malas; un qui les accompagne dans leur vie quotidienne et l’autre qui est conservé précieusement dans une pochette à la maison et destiné aux pratiques secrètes. Le mala pour la vie quotidienne est souvent enroulé autour du poignet pour un accès facile. Il est utilisé ainsi pour réciter des mantras lors des marches, des Cora (circumambulation autour d’un stupa), ou simplement égrenés pour se détendre.

Les malas longs ont typiquement 108 billes. Parfois ils sont subdivisés en groupes de billés délimités par un marqueur, généralement une bille de couleur ou matière différente. Le mala dans le bouddhisme tibétain est en général divisé en 4 séries de 28 billes. Parfois les pratiquants ajoutent au mala deux compteurs. Ces compteurs ont la forme d’une cloche et d’un dorjé et sont ornés de 10 anneaux qui représentent chacun un mala complet. 

Le mala court a 21 ou 28 billes. C’est un format moins traditionnel, mais qui est devenu populaire récemment, car il est discret et se dissimule facilement dans sa poche et se porte facilement autour du poignet (même si à la base il n’est pas destiné à servir de bracelet.

Les malas sont traditionnellement faits de billes en graines et bois, et plus rarement d’oeil de tigre, quartz et lapis lazuli, trois pierres extraites localement en Asie. . Ce n’est que plus récemment que des malas en toutes sortes de pierres semi-précieuses sont offertes sur le marché, pour répondre aux besoins de pratiques spécifiques et aux préférences énergétiques des bouddhistes modernes.

Nos produits sont envoyés de Montréal, Qc, Canada

Nous n'avons pas de boutique sur rue. Mais nous présentons nos produits dans des foires artisanales (après la pandémie).

Inscrivez-vous à notre infolettre