10 vérités essentielles à savoir sur le pashmina

Vous cherchez un Pashmina? Mais qu'est-ce que c'est, au juste. Ce mot est devenu tellement populaire qu'il semble désigner n'importe quel foulard ou châle aux motifs orientaux, même ceux à 10$. Pourtant, historiquement le pashmina est un produit luxueux.

En 2015 lorsque je résidais en Inde j'ai décidé de faire des recherches dans le cadre de ma "quête du pashmina"  véritable. J'en suis arrivée à quelques conclusions qui sont devenues des vérités que je souhaite faire connaître. Les voici :

1— Pashmina, dans son appellation commerciale actuelle, ne veut rien dire

En fait le mot Pashmina n’est pas reconnu pour identifier une fibre et ne signifie rien officiellement. Le seul sens reconnu du mot pashmina, vient d'un mot perse qui signifie "laine". Pashmina est devenu associé au cachemire lorsque les Kashmiris ont adopté ce mot pour désigner le cachemire prélevé sur leurs chèvres. Il est alors devenu synonyme d'étoffe luxueuse et signifiait pour la population locale "or souple".  De nos jours,  la popularité du cachemire a doré le mot pashmina de nouvelles connotations, maintenant souvent associé à tous les grands foulards format étole (petit châle), peu importe sa composition.

2 — Le pashmina, c’est du cachemire très fin

Le pashmina désigne du cachemire très fin produit par des petites chèvres dans les Himalayas. Mais là s’arrête le consensus. En Inde on dit qu’il est si fin et rare et qu'il provient de la barbichette des chèvres, alors qu'en réalité il provient du sous-poil.  Il est receuilli par peignage par les tribus nomades du Ladakh puis et filé à la main au Kashmir. Au Népal le cachemire est importé  de la Chine qui file mécaniquement les ballots de fibres des chèvres de Mongolie.

Pas de vrais pashmina

3 — UN Pashmina, ça n’existe pas

C’est DU Pashmina, comme on dit DE l’or. Car le pashmina, c’est un matériel, une variété fine de cachemire. L’industrie du foulard s’est approprié du terme pour l’associer au grand foulard, l’étole. 

4— Au Kashmir, le pashmina c’est du cachemire, mais pas vice versa

Il y a toutes sortes de cachemire dans le monde. Le pashmina est une variété produite au Kashmir seulement. Donc du cachemire n’est pas nécessairement du pashmina. Au Kashmir ils sont fier de leur cachemire aux fibres qui ont 12 et 15 microns de diamètre et pour eux, c'est du pashmina, pas du cachemire.

5 — Au Népal, le cachemire c’est du pashmina

Le pashmina a un sens beaucoup plus large au Népal. Le gouvernement a enregistré le terme « Chyangra Pashmina » pour se dissocier du pashmina Indien. Les producteurs peuvent offrir une certification à leur clientèle. Pour être « pashmina » le cachemire présent doit être de catégorie supérieure (épaisseur de 15.5 microns), et présent à au moins 50 %, mélangé avec de la soie ou du cotton.

6 — La laine fine de Mérino ressemble au cachemire

Le Punjab en Inde a développé une importante industrie de foulards en laine surfine Mérinos, traitée chimiquement pour ressembler à s'y méprendre au cachemire. Souvent les boutiques dans les bazars les vendent aux touristes comme étant des 'pashminas" à des prix très élevés. Le Kashmir a vite suivi la tendance pour offrir un tissage de qualité supérieur en laine mérino à prix abordable, sans les commercialiser comme étant des pashminas. 

7 — Les imitations peuvent être presque aussi belles et douces

C’est vrai, si on ne les compare pas côte à côte. Les imitations sont produites avec du cachemire industriel de basse qualité mélangé avec de l'acrylique, ou encore avec de la laine fine de Mérino, traité chimiquement ou brossée pour ressembler encore plus au cachemire. 

Etiquette

 

8— Ne jamais se fier aux étiquettes sur le foulard

En Asie les distributeurs affichent ce qu’ils veulent sur leurs foulards. Le « 100 % cachemire » peut être un mélange laine et acrylique. La Chine produit des étoles en viscose avec étiquette indiquant “100 % pashmina”. J’ai même vu dans une boutique des couvertures avec étiquette « 100 % blanket » (100 % couverture, en anglais). Il n'y aura jamais d'étiquette sur un foulard en pashmina véritable.

9 — Le foulard en Pashmina est luxueux et coûte très cher

L’indicateur principal pour détecter le pashmina; nos sens et le prix. Le cachemire très fin digne du nom pashmina est fluide, beau et doux comme du duvet d’oiseau. Et le prix est exorbitant pour un foulard. Même en Asie, ou les foulards coûtent typiquement beaucoup moins cher qu’en occident, le véritable pashmina sera vendu dans les bazars touristiques à au moins 100 dollars au Népal et le double en Inde.

10 — Les foulards en cachemire ne sont jamais exposés

Les boutiques dans les bazars asiatiques suspendent à l’extérieur des foulards pour attirer l’attention des acheteurs. Mais ce ne sont pas des produits en cachemire, qui valent bien trop cher pour exposer au soleil et à la pollution. Les vendeurs soigneux conservent leurs pashminas haut de gamme bien cachés, dans un comptoir vitré ou dans une valise.